Retourne Au CM1 !

L'idée de RetourneAuCM1.com est de collectionner les fautes d'orthographe, de grammaire, ou de sens que l'on voit au jour le jour. Le monde en est rempli !

Insolite : les candidats à l'élection présidentielle passent le balai au salon de l'agriculture...

sous le signe du traditionnel balai des candidats à l’élection présidentielle

Parfois, je n'arrive pas à suivre le Figaro[1]. Pourquoi donc Jacques Chirac, Ségolène Royal, François Bayrou ou Nicolas Sarkozy iraient-ils passer le balai dans ce salon ? Serait-ce une nouvelle technique consistant à rapprocher les politiques de la population ? Une nouvelle idée géniale de Villepin, de Tapiro ? Peut-être une façon de financer leur campagne...

Une piste semble possible, l'auteur de l'article aurait commis une faute sur le mot balai[2] et aurait voulu dire ballet[3] ; cela me semblerait tout de même plus clair...

À moins que tout cela ne soit qu'un clin d'oeil de journaliste ("Certains proposent le Kärcher... d'autres le balai !"). Quoiqu'il en soit, si ironie il y a, elle n'est pas aisément décelable. En conséquence, vous m'apporterez votre cahier de correspondance.

Notes

[1] Dont la devise est « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur », Beaumarchais.

[2] Définition : ustensile de ménage servant au nettoyage, composé d'un long manche auquel est fixé un faisceau de brindilles, de feuilles ou plus généralement une brosse de crin, de soies, de nylon, etc.

[3] Définition du petit Robert : Activité intense accompagnée de changements, d'échanges.

Madame Royal néologise-t-elle en Chine ?

En politique, on a beaucoup pardonné, les frais de bouche, les divers copinages, les billets d'avion payés en liquide. Mais avec l'avènement de l'Internet, il devient de plus en plus difficile de faire oublier ses bévues.

En voici donc une de Ségolène Royal, qui inaugure ainsi une nouvelle catégorie "L'heure de politique" dans laquelle nous allons retrouver sous peu Jean-François Copé et Jean-Pierre Raffarin... (pour commencer... faites-moi confiance pour en débusquer d'autres).

Durée : 9 secondes -- Pris le : 06 janvier 2007 -- Lieu : Grande Muraille de Chine

Jack Lang a été appelé à la rescousse et défend donc - comme il se doit - la ''bravitude'' de Royal :

Interrogé au Grand jury RTL-LCI-Le Figaro, Jack Lang, "conseiller spécial" de Ségolène Royal, a défendu son usage du barbarisme "bravitude". "Je suis un peu envieux, j'aurais un peu aimé inventer ce beau mot", a-t-il dit, assurant qu'il était employé "dans certains jeux vidéo". "Le mot est beau, il exprime la plénitude d'un sentiment de bravoure", a-t-il dit, estimant que "l'inventivité sémantique fait partie de la capacité d'un candidat à parler une autre langue que la langue de bois".

Très fort, Jack, très très fort de se sortir d'un tel pétrin avec tant de bravoure...

Plus sérieusement, vous pouvez lire ses carnets de Chine sur son blog "Désirs d'avenir" et également "Le Sabotage amoureux" d'Amélie Nothomb.